Maçonnerie : mur en blocs de béton

Pour réaliser un mur en parpaings dans les règles de l'art, Holcim France (ciments, granulats, béton) a créé cette vidéo de démonstration. Découvrez en 5mn les bons gestes de maçonnerie - avec l'utilisation du fil à plomb, la réalisation des joints de murs ou encore l'alignement des blocs de béton les uns avec les autres. Pédagogique et précise - vous saurez monter votre mur avec les conseils de pros.

fleche

Projet de mur en parpaings ?

OBTENEZ 3 DEVIS GRATUITS

Faire un mur en blocs de béton : la démo

Vidéo conçue par Holcim, cette séquence vous enseigne les principales règles de l’art de la maçonnerie pour monter un mur en blocs de béton. La démonstration est faite dans un environnement « vierge » – spécialement créé pour les besoins de la vidéo (et non pour un projet réel de maison ou de bordure en parpaings). Cela vous permet de voir les étapes de conception et de construction dans le détail.

Ciment et dosages de mortier :

Holcim étant un fabricant / distributeur de ciments, granulats et béton – la formation commence par le choix du ciment et les bons dosages de mortier pour le mur. On parle de 350 à 400kg de mortier par m3 avec la possibilité de mettre un liant à base de chaux hydraulique à raison de 400kg de chaux par m3.

Matérialiser le mur au sol

Première étape avant de construire le mur en parpaings, la matérialisation du mur au sol est essentielle. Reporter les mesures à la règle, au cordeau à poudre pour tracer au plancher les différents éléments (têtes de murs, ouvertures, ...). Avant de placer le mortier - on termine la phase de préparation en humidifiant légèrement la dalle.

Rappel des 3 principes clés à respecter

Alignement, Applomb et Niveau sont les 3 grands principes sur lesquels il faut être particulièrement rigoureux. Évoqué par le présentateur de la vidéo, c'est l'occasion effectivement de souligner l'importance des ces 3 notions au moment de la préparation et de la construction du mur en blocs de béton.

L'alignement des parpaings

Ce concept - s'il est respecté - permet d'obtenir un mur droit ! L'alignement des blocs de béton consiste à vérifier que deux blocs d'une même ligne sont exactement sur le même axe. Si on regarde le mur fini de profil, tous les blocks sont bien alignés et il n'y en a pas qui dépassent. Le mécanisme pour bien le faire : le cordeau d'alignement - fixé aux deux extrémités du mur - et qui donne le guide à suivre pour chaque ligne.

L'applomb du mur

Vérifié à l'aide d'un fil à plomb - cette opération permet de s'assurer que le bloc est bien posé - sans être penché et donc bien à la verticale du sol.

Les niveaux

On cherche ici à valider les hauteurs des lignes de parpaings en plaçant un niveau à bulle entre 2 blocs pour vérifier qu'ils sont bien à la même hauteur. Cela peut-être corrigé avec un maillet.

Bâtir les têtes de mur

La construction du mur en soi - commence par les têtes de mur (les extrémités). C'est une phase où il ne faut pas hésiter à y passer du temps, car ces extrémités sont des repères qui permettront de guider la pose des parpaings sur toute la longueur. L'opération consiste à
  • déposer du mortier au sol,
  • placer le bloc de tête
  • et travailler sur le bon applomb.
Le fil à plomb vérifie que le parpaing n'est pas penché - et si c'est le cas, on donnera quelques coups à l'aide d'une massette pour ajuster l'applomb. Si les deux extrémités sont bien positionnées et vérifiées, c'est le moment d'installer le cordeau d'alignement.

Le corps de mur

Avec les têtes de mur en place et le cordeau d'alignement fixé - la phase suivante est le corps de mur. Toujours selon le même principe - déposer du mortier au sol, puis amener le nouveau bloc d'agglo - on vient placer les nouveaux parpaings les uns après les autres entre les deux extrémités. Conservez 2 à 3 mm entre l'arrête de l'aggloméré et le cordeau d'alignement - cet espace se nomme le jour de ligne. Vérifiez au niveau à bulle (non montré dans la vidéo) que les parpaings sont à la même hauteur sur toute la ligne - et corrigez à la massette si besoin.

Les joints verticaux du mur

Comme vous pourrez le constater lorsque vous manipulez un bloc d'agglo : ses extrêmes ont des cavités - qui font que lorsque deux parpaings sont côte à côte - il y a un espace au centre de 10 à 12mm. C'est à cet endroit qu'on réalise les joints verticaux, en remplissant cette cavité de mortier ciment. Ces joints sont remplis à la taloche et à la truelle. La taloche est placée sur le côté - et avec un mouvement de haut en bas - on fait descendre le mortier dans toute la hauteur du joint, alors que la truelle permet d'amener de nouveaux paquets de ciment dans le joint vertical.

La deuxième ligne

A l'identique - on commence par les têtes de murs - en se consacrant à l'applomb des nouveaux parpaings à l'aide du fil à plomb et de la massette. A noter Cette nouvelle ligne commence par des demi-parpaings pour respecter une répartition bloc / demi bloc de ligne en ligne. Le cordeau est positionné sur la nouvelle rangée et on continue le corps de mur.

Infos et classement

Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter