Les classes de parpaing : propriétés et définition

Au moment d'envisager la construction d'un mur en parpaing, le choix des blocs est essentiel. A la fois en termes de dimensions - qui va déterminer l'épaisseur de votre mur, par exemple - mais également en terme de résistance. Selon la nature et l'objet de votre mur (soutènement, clôture, mur porteur..) vous devrez maitriser la notion de classe de résistance du parpaing, ainsi que les raisons pour lesquelles il faut choisir un parpaing creux, plein ou accessoire.

fleche

Projet de mur en parpaings ?

OBTENEZ 3 DEVIS GRATUITS

Petit rappel sur le terme « parpaing » : Pierre de taille qui occupe toute l’épaisseur d’un mur. Il est taillé (pierre de taille, moellon) ou moulé (bloc de béton). Appelé également agglo.

Parmi les matériaux de construction, le parpaing est celui qui a le meilleur rapport qualité/prix. Composé à 80% de pierre (gravier est sables), de 7% de ciment et d’eau, le parpaing est donc un élément de construction 100% naturel et recyclable. Empilés les uns sur les autres, on les joint à l’aide d’un mortier. Un mur en parpaing est donc peu coûteux, léger et solide.

Creux ou plein, la structure du parpaing définit en effet sa résistance. Selon la fonction du parpaing, on choisira une classe de résistance plus ou moins élevée. En effet, plus le bloc de béton aura une charge lourde à supporter : plus sa classe de résistance sera élevée, et plus il sera lourd.

 

ParpaingDimensions du parpaing

Les dimensions standards du parpaing sont les suivantes : 10 x 20 x 50 pour une cloison ou un mur non porteur, et 15 x 20 x 50 pour un mur porteur pouvant supporter plusieurs étages.

La résistance du parpaing

La résistance d’un matériaux dépend de plusieurs éléments : le type de matérieau (il existe plusieurs types de parpaing), sa classe de résistance, mais aussi la réaction au sol.

Les classes de résistance sont

  • B40 : Résistance à 40 bars soit 4 MPa
  • B60 : Résistance à 60 bars soit 6 MPa
  • B80 : Résistance à 80 bars soit 8 MPa
  • B120 : Résistance à 120 bars soit 12 MPa
  • B160 : Résistance à 160 bars soit 16 MPa.
Le chiffre après le B (ex B40) correspond à la charge de rupture en tonne du parpaing. Par exemple, pour un mètre linéaire en parpaing B40, celui-ci offre une résistance de 40kg par centimètre carré.

Calcul pour la résistance du parpaing

1 Pa = 1 N / m² 1 MPa (M : préfixe grec ; million ) = 1 million de N / m² Sachant que 1 Dan= 1kg et 1 Dan= 10 N 1 000 000 N en newton = 1 Mpa* m². Exemple : j’achète un parpaings creux de classe BC40 donc résistance = 4 Mpa donc Force en millions de newton = 4 Mpa * (0.2*0.5) = 0.40 millions de Newton = 400 000 newtons = 40 000 Dan = 40000 Kg = 40 tonnes (0.2*0.5 car un bloc de parpaings fait généralement 20 cm de largeur et 50 cm de longueur). Conclusion Le parpaings creux de classe BC40 (bloc creux 40) peut encaisser 40 000 kg ou 40 tonnes par mètre linéaire.

Usage des différents types de parpaings

I/ Les blocs creux

Ce sont les blocs utilisés le plus fréquemment, pour monter les murs et les cloisons. Ils sont plus légers mais offrent aussi une résistance à l'écrasement inférieure aux blocs pleins (ces blocs sont disponibles en B40 et B60).

II/ Les blocs perforés et pleins

Les blocs perforés et pleins sont également utilisés pour constituer les parties courantes des murs et cloisons. Mais ils se différencient des blocs creux car pour les mêmes dimensions, ces blocs ont une résistance à l'écrasement supérieure et peuvent donc subir une charge plus importantes (blocs disponibles de B80 à B160). Ils sont utilisés principalement en infrastructure et pare-feu.

III/ Les blocs accessoires

Ce sont des blocs plus spécifiques comme le bloc d'angle, le bloc à feuillure, le bloc linteau ou la planelle. Bloc de coupe : Des rainures sont prévues sur le bloc pour les couper plus facilement. Ils sont couramment utilisés pour les trumeaux, les murs de longueur non modulaire.... Bloc d'angle : Il permet la réalisation de chaînages verticaux dans les angles rentrants ou saillants des maçonneries. Bloc linteau : En forme de U, il simplifie la réalisation des linteaux, et existe en différentes hauteurs. Bloc planelle : Il est destiné à habiller extérieurement le chaînage horizontal continu qui ceinture les façades à chaque étages de la construction, au niveau des planchers. Bloc à bancher : Ces blocs servent à réaliser des murs porteurs extérieurs et intérieurs.

Conclusion !

Malgré sa mauvaise réputation (mauvais isolant, et peu résistant à l'humidité), le parpaing reste le matériau le plus utilisé en Europe pour la construction individuelle. Facile à monter, écologique, et résistant : certains blocs peuvent atteindre 160 tonnes de résistance par mètre linéaire – bref, pourquoi se passer du parpaing ???

Retrouvez nos articles et sujets divers :

Rendez vous à la rubrique vidéos mur parpaings !

Poursuivez avec :

  1. #1 by BOB roger on 8 janvier 2015 - 14 h 38 min

    bonjour; je voudrai monter un mur de 2m de L sur une profondeur de 2 m avec les parping de 20

  2. #2 by colson on 4 janvier 2016 - 12 h 17 min

    bonjour,comment différencier les agglos B40 des agglos B60,pour un non professionnel,aspect ext ou n° pour les reconnaitre?
    cordialement
    a colson

  3. #3 by PESSON Franck on 9 juin 2016 - 11 h 29 min

    Bonjour,
    puis-je utiliser des agglos bétons type B40 pour les murs de soubassements (murs de fondations) d’une maison de plain pied ou une maison à étage ?
    cordialement.

  4. #4 by mathieu on 8 avril 2017 - 14 h 11 min

    Bonjour, je comprends pas votre calcul pour le B40: 40 tonnes /m² pour des bloc de 20cm ça fait pour moi 8 tonnes au m linéaire.

  5. #5 by Gaetan on 12 septembre 2017 - 21 h 48 min

    B40 ou tout blocs creux sont interdit en sous bassement
    Blocs pleins obligatoire
    Cordialement

(ne sera pas publié)


Infos et classement

Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter